Entretien avec Ludovic Valentin, organisateur du Challenge

Ludo, dès demain 15 décembre, vous lancez les inscriptions pour la Lozérienne, et une nouvelle épreuve chaque mois, pourquoi cette cadence ?

Oui, on ouvre les inscriptions de la Lozérienne cyclo ce 15 décembre, puis celles de la Granite Mont Lozère le 15 janvier, puis la Trilogie de Maurienne le 15 février, la chambérienne le 15 mars et enfin la Scott cimes du lac d’Annecy le 15 avril.

On préfère cadencer les ouvertures pour diluer les buzz d’ouverture et surtout rien ne sert d’ouvrir trop tôt. Pour nos épreuves on s’est aperçu que de plus en plus les coureurs s’inscrivent tard.

Quelle est pour toi, la nouveauté majeure du calendrier cyclo 2018? ou que tu as remarqué sur une cyclo surlaquelle tu as été présent?

 Je n’ai pas remarqué de grandes nouveautés en 2018, rien ne m’a forcément surpris. On reste sur une pratique normée pour laquelle les écarts sont complexes.On a tenté d’introduire un peu de fun avec le challenge du triple km et on a rapidement remarqué qu’il ne faut pas trop toucher au confort actuel.On va relancer ce challenge en 2019 mais sous une forme différente.

Le challenge LVO reste identique en 2019, est-ce une nécessité, une volonté, un essoufflement?

Oui le challenge reste inchangé, non par nécessité mais par volonté. On reste sur une formule qui fonctionne et surtout sur des valeurs sûres. Il n’y a pas d’essoufflement, bien au contraire, chaque année le nombre de participants au challenge augmente et on s’aperçoit que la formule marche de mieux en mieux.

Juste que parfois il faut savoir rester sur de bonnes bases plutôt que de toujours vouloir grandir sans trop gérer cette croissance.


Quelles seront, épreuve par épreuve, les grandes nouveautés 2019 ?

Pas de grande nouveauté en 2019. On va juste consolider le challenge des montées chrono qui a été lancé l’an dernier et qui fonctionne plutôt bien.

On aura en 2019, 5 manches à ce challenge avec :

  • la grimpée de Planchamp sur la Granite Mont Lozère le samedi 1er juin
  • la grimpée du Col du Béal sur les Copains Cyfac le samedi 6 juillet à Ambert
  • la grimpée des lacets de Montvernier et Col de la Madeleine le vendredi 12 juillet
  • la grimpée du col du Télégraphe et Galibier le samedi 13 juillet sur la Trilogie de Maurienne
  • la grimpée de la Magne à St Jorioz le samedi 24 août sur la Scott cimes du lac d’Annecy

 On relancera comme énoncé ci-dessus le challenge du triple km mais dans une formule différente. Le triple km sera positionné sur le parcours via un segment Strava de 3 km que nous aurons déterminé en amont.

Les participants devront faire partie du club Strava « Challenge Cyclo’Tour Rotor ». Nous récompenserons le 1er homme et 1ère femme lors de la remise des prix de chaque épreuve.

La vélo électrique, vous le rangez à part de vos cyclos ou voyez-vous une cohabitation possible sur certains circuits?

On va créer en 2019 une randonnée VAE sur chacune des manches. On n’est encore pas sur une intégration du VAE en compétition mais il faut lui ouvrir les portes de la randonnée pour accueillir un public plus large et de nouveaux pratiquants.

Un parcours spécifique sera donc dédié sur chaque manche du challenge au randonneurs en VAE.

Comme chacun le sait, le VAE est le facteur actuel de développement de notre sport. A nous les organisateurs de savoir l’intégrer à nos évènements.

On parle de désengagement des collectivités locales, qu'en est-il avec vos partenaires "historiques"?

Non pas chez nous. Toutes les collectivités avec lesquelles on travaille depuis de nombreuses années reconduisent leur soutien à nos épreuves sur les mêmes bases.

Suite aux définitions des nouvelles collectivités locales (regroupements divers) et les transferts de compétences et budgets, il faut savoir trouver sa place ou se faire sa place, mais on arrive toujours à intégrer nos épreuves dans la dynamique de ces collectivités

Entretien réalisé par Vélo 101